Chaque matin, la vache vient demander des « câlins et des bisous » à la fenêtre de son sauveteur

Il y a une opinion que les animaux de la ferme ne sont pas très intelligents, mais ce n’est pas du tout le cas.

Une fois qu’un homme a sauvé une vache, celle-ci lui est maintenant infiniment dévouée et le remercie chaque jour pour la vie. L’animal était destiné à être tué car il est né stérile et incapable de produire du lait.

Mais à seulement trois jours, elle a été recueillie par Ryan Phillips, 42 ans, propriétaire d’un refuge pour animaux de ferme à but non lucratif. Un ami lui a parlé du veau, et Ryan s’y est immédiatement rendu et a sauvé le bébé.

L’homme a nommé le veau Jenna, il s’est occupé d’elle et a pris soin d’elle comme un petit. Un lien fort s’est créé entre l’humain et l’animal. Plusieurs mois plus tard, ils sont toujours inséparables.

Une vache ne paîtra pas tant qu’elle n’aura pas salué son sauveur le matin et ne dormira pas tant qu’il ne l’aura pas embrassée le soir. Une telle affection ne peut qu’être enviée.

Ryan Phillips a déclaré:
« Jenna me traite comme si j’étais sa meilleure amie, voire plus. Je suis sa mère, je m’occupe d’elle quand elle était petite. J’avais l’habitude de la nourrir au biberon, et elle m’a piqué dans l’estomac, essayant de me faire lui donner plus de lait. Je passais toutes les nuits assis avec elle dans la grange et parlais, m’assurant qu’elle était en bonne santé et heureuse. Elle m’a fait rire et a réchauffé mon âme. »

Sans surprise, les deux ont toujours un lien étroit. La vache vient à la fenêtre du fermier tous les matins et meugle jusqu’à ce qu’il sorte et embrasse son animal de compagnie.

Ils passent beaucoup de temps ensemble pendant la journée. Puis le soir ils se disent au revoir tendrement avant d’aller se coucher.

« Nous sommes vraiment les meilleurs amis », dit Ryan, « Jenna est un membre de ma famille, elle m’est chère. »